inauguration du centre hospitalier manteau partagé

L’année 2016 a été marquée par la fin des travaux du Centre Hospitalier, à l'installation de tout le matériel médical et hospitalier fourni gracieusement par le Centre Hospitalier de Luxembourg et l'asbl SMA Luxembourg dont l’inauguration fut célébrée le 24 septembre 2016 en présence de Suzanne NGIPENGE WALTENER accompagnée de son époux Albert WALTENER, deux amis et paroissiens de saint Martin.

 

Depuis lors, le Centre Hospitalier est opérationnel et réalise beaucoup de bienfaits et services non seulement en faveur de la population de Lokolama.          

 

           

 

 Depuis lors, le Centre Hospitalier est opérationnel et réalise beaucoup de bienfaits et services non seulement en faveur de la population de Lokolama mais également pour toute la Région. 

Suzanne NGIPENGE WALTENER

 


1er  ANNIVERSAIRE  DE  L'OUVERTURE  DU   C.H.Manteau Partagé (08.10.2017)

 

            Très chers paroissiens et amis de Saint Martin, c’est encore avec un cœur plein de reconnaissance et de joie que je prends la parole devant vous. Car, du 24 septembre 2016 au 24 septembre 2017, voilà un an que le C.H Manteau Partagé de Lokolama en RDC est opérationnel pour soigner et sauver des nombreuses vies humaines. Ce sont des fruits de l'initiative prise, il y a 10 ans maintenant, par notre très cher doyen Jean Marie Jadot et l'aboutissement heureux de votre solidarité et générosité. Voilà une œuvre précieuse qui marque à jamais le centenaire de notre église Saint Martin d'Arlon.

         Que Dieu en soit loué infiniment ! Soyez-en remerciés et très fiers.

         Dans un tout autre domaine, toujours grâce à vos dons, en 2007, nous avons aménagé des sources d'eau potable, désenclavé la population par l'achat d'une baleinière (c'est une embarcation en bois) avec deux moteurs hors bord. Depuis 2009, tant des sacrifices sont consentis pour résoudre le problème de la scolarité des enfants de primaire dont les parents éprouvent des difficultés pour payer les minervals. Ces enfants fréquentent tous aujourd'hui l'école. Ces gestes vont de pair avec vos nombreux dons didactiques qui ont beaucoup soulagé les écoles qui souffrent de manque de manuels scolaires et d'autres outils pédagogiques.

         Je n'oublierai jamais votre attention et le silence qui avait régné en cette église Saint Martin quand Jean Marie Jadot m'avait donné la parole afin de vous parler de Lokolama pour la toute première fois. A la fin de mon propos, vous m'avez applaudie. Sincèrement je m'étais posée la question de savoir pourquoi vous m'avez applaudi alors je viens quand même de parler des souffrances et des difficultés d'une population. Mais juste après la messe, j'ai vu tout ce monde venir m'encourager en me disant : Suzanne tu peux compter sur nous. C'est après ce moment là que j'avais compris le sens de votre silence et de vos applaudissements pour exprimer votre engament à mon appel.

         J'avoue que dans cette mission humanitaire, mon rôle n'était pas facile à cause de beaucoup d'obstacles et des difficultés. Malgré ces épreuves, j'avais tenu bon grâce à la générosité et au dévouement du comité de partenariat Ibanga, de vous très chers paroissiens de Saint-Martin et de toutes les personnes de bonne volonté. Et c'est aussi grâce à la contribution de la population de Lokolama qui ne cessait de me motiver d'aller de l'avant et jusqu'au bout.

Le dimanche 24 septembre dernier, on a célébrée à l'église de Lokolama une messe d'action de grâce à l'occasion du 1er anniversaire de l'ouverture du Centre Hospitalier Manteau Partagé. Bien sûr, les paroissiens ont fait la fête en chantant, en esquissant des pas de danse et en criant de joie en l'honneur de vous chers paroissiens et amis de Saint Martin d'Arlon.

         Depuis l'ouverture de ce C. H. nous recevons chaque mois, de la part du coordinateur des soins du C.H. Manteau Partagé, le rapport mensuel de toutes les activités. A l'occasion du 1er anniversaire, le coordinateur des soins nous a envoyé le rapport annuel de tous les soins et examens effectués.

I. En Consultation externe

Désignation

Cas Ambulatoire

Cas Transféré par

des dispensaires

Total  des cas

Consultation Externe

1.110 patients

64 patients

1.174 Patients

 

II. EN Service Gynécologie -Obstétrique

Désignation

 Eutocique

(Normal)

 Dystocique

(Césarienne)

Prématuré

Total des cas

Accouchements

33

10

2

45

 

III.En Chirurgie

Désignation

Chirurgie Majeur (appendicectomie,

Hernie...

Chirurgie Mineur sutures

des plaies...

Total de cas

 

Intervention

154

41

195

 

 

IV.En Hospitalisation

Désignation

Pédiatrie 

Chirurgie interne

Médecine interne

Gynéco-obstétrique

Hospitalisation

1.390

165

610

141

 

V.Les Examens de Laboratoire

Désignation

Selles

Urologie

GE

Sérologie

hématologie

compatibilité

groupe sanguin

Transfusion

Examens

307

186

250

775

218

155

155

 

Total des Examens  ; 1.736

         Très chers paroissiens et amis, au-delà de ces chiffres, chacune et chacun de vous a contribué à sauver au moins une vie humaine. Car c'est chacune et chacun de vous qui a apporté sa pierre à la construction et à l'aménagement de ce C.Hospitalier qui est considéré comme un monument ou un cône vivant, une œuvre inestimable et inoubliable dans les cœurs et aux yeux de la population du secteur de Lokolama et de moi-même ici présente. On a saura assez le dire, c'est l'aboutissement heureux de l'initiative du Doyen Jean-Marie, de votre amour, votre solidarité et générosité à l’égard des personnes que vous ne connaissez même pas et qui se trouvent à des milliers des kilomètres au fond de l’Afrique centrale en R.D.Congo. Oui, voilà la preuve que l'amour n'a pas de frontière.

         Permettez moi de vous donner un exemple très frappant. Du mois de février jusqu'au mois de mars 2017, une épidémie de malaria avait frappé la population de Lokolama et les villages environnants. Beaucoup de victimes étaient des bébés et des petits enfants avec des complications graves. Tous ces enfants malades faisaient des fortes fièvres de 39° à 40° avec des complications grave comme des convulsions suivies de déshydratation jusqu'à l'anémie. Tous ces malades y compris des villages environnants venaient se soigner au C.H. Manteau Partagé. La concession du C.H. qui fait 2.850m2 (76m sur 37,50m) était envahie. Toutes les chambres des malades étaient remplies et occupées au point où les infirmiers étaient dans l'obligation de mettre par lit deux enfants pour qu'ils puissent leur donner des soins d'urgence. Les familles de ces enfants malades ont consacré assez de leur temps à prier avec des larmes à l'intention tous les donateurs qui ont contribué à la construction de l'Hôpital comme eux-mêmes aiment bien l’appeler.

         Grâce à Dieu et à la prise en charge immédiate des malades avec des soins appropriés, les infirmiers n'ont enregistré aucun décès parmi les malades hospitalisé et en ambulatoire. Grâce à vous, le vent a changé de direction, car Lokolama accueille maintenant les autres villages lointains pour dispenser des soins de qualité. Chose qui était inimaginable il y a quelques années.

         C'est pourquoi, je ne saurai trouver des mots justes et exacts pour exprimer la profonde reconnaissance que vous méritez de la part de la population de Lokolama qui vous portent dans leurs cœurs et leurs prières. ; et aussi de ma part, surtout pour la confiance faite. Merci infiniment. Que ces biens réalisés en faveur de la population de Lokolama soient pour vous et vos chères familles une sources d'abondantes grâces et bénédictions.

Suzanne NGIPENGE-WALTENER